Et voilà pourquoi Madeleine

Et voilà pourquoi Madeleine, ou L’école buissonnière (Léon Durocher, Marcel Legay) — 1892. Paroles.

Et voilà pourquoi Madeleine, René Hérent René Hérent, 1933. Il s’agit de l’enregistrement lyrique historique réalisé par René Hérent, ténor de l’Opéra Comique, accompagné par l’orchestre Guttinguer. Sur l’étiquette du disque la chanson porte son second titre : L’école buissonnière.
Enregistrement extrait du 78t Lumen 33.022 XC-46, 1933. Copie fournie par Hervé David (Merci Hervé !).

Et voilà pourquoi Madeleine : Jacques Douai Jacques Douai, 1998. Très différente de la version « art lyrique » précédente, la version « chanteur de cabaret » de Jacques Douai (émission « Chanson en Liberté », Radio/TV Canada, Montréal) est elle aussi très réussie.

Enregistrement extrait du CD 50 ans de chansons — de Paris à Montréal, Jacques Douai, EPM 980532

François Béranger, 1973, chante cette chanson dans le téléfilm dédié à Marcel Legay De Béthune au Chat Noir

Guy Berthet, 195?, (mon oncle) en a fait un enregistrement privé dans les années cinquante (fonds familial).

 

Une réflexion au sujet de « Et voilà pourquoi Madeleine »

  1. Annick M.

    J’aime beaucoup cette chanson. Je l’ai apprise. Je connaissais seulement l’interprétation de Jacques Douai. Je suis ravie de découvrir celle de René Hérent.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *