Guy Berthet

Mon oncle Guy Berthet (1907-1979) est le neveu de Marcel Legay[1]. Peintre et poète à la fois il a laissé derrière lui plusieurs tableaux (dont un certain nombre sont restés dans la famille) et a publié plusieurs recueils de poésie : Passa l’exil (1949), L’Amour s’en vient, l’amour s’en va (1958), Pour Nous, Entre Temps (1972).
En 1955, Guy Berthet écrit dans la revue Flammes Vives[2] un article très personnel, « Le Chansonnier Marcel Legay, Mon Oncle », sur sa perception de Marcel Legay à travers ses propres souvenirs d’enfance.
En août 1958, Guy Berthet écrit une belle poésie dédiée à Marcel Legay : « Retour de Fampoux[3] ».


[1] En 1895, à l’âge de 44 ans, Marcel Legay a épousé Berthe Duthier, sœur du père de Guy Berthet.
[2] Flammes Vives, N° 43 du 1° avril 1955. C’est le bulletin bi-semestriel de l’Association Littéraire et Artistique créée par le poète Jean Aubert voici plus de cinquante ans – et toujours active !
[3] Marcel Legay a fait ses études primaires à Fampoux, petite ville située près d’Arras (Pas-de-Calais), le long de la vallée de la Scarpe. Dans le refrain d’Ecoute, ô mon cœur, il se souvient : « C’est un très vieux air, des bords de la Scarpe … ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *