L’énigme de la « Chanson de fou »

La double énigme a finalement été résolue grâce aux diverses contributions d’amateurs éclairés. Vous en trouverez la solution en fin d’article.

En fait, il s’agit d’une double énigme :
• Qui sont réellement les auteurs/compositeurs de la « Chanson de fou » chantée par Damia, Michèle Gallino et Violaine Schwartz ?
• La mélodie chantée par ces trois interprètes est-elle bien la musique originale de Marcel Legay ?

La chanson « chanson de fou » a été publiée dans le livre d’André Barde : « Chansons cruelles, chansons douces », musique de Marcel Legay, préface de Jean Richepin, éditeur Paul Ollendorff, Paris, 1895 (en accès libre sur le Web).
On y trouve pages 11-15, la partition pour voix seule et le texte de la poésie.

L’enfant qui traversait la plaine
M’a dit bonjour à moi, le fou.
J’ai voulu prendre son haleine
Et j’ai mis mes mains sur son cou.
Elle a dit d’un ton de prière :
« Que t’ai-je donc fait pour cela ? »
Elle dort sous la bruyère, sous la bruyère !
Mes deux mains comme dans la pâte
Se sont enfoncées dans son cou,
Puis j’ai continué sans hâte
Et ses yeux sont sortis du trou.
Elle eut une plainte dernière
Et sur l’herbe elle s’affala.
Elle dort sous la bruyère, sous la bruyère !
Par les pieds, j’ai pris le corps roide
Et dans la mousse et les genêts
J’ai traîné sa dépouille froide,
La ronce accrochait sa crinière,
De la chair même s’y colla.
Elle dort sous la bruyère, sous la bruyère !
Mes ongles, ainsi qu’une bêche,
Ont creusé le sol embaumé,
Et j’ai remis la terre sèche
Sur son cadavre déformé.
La lune coulait sa lumière
Sur ses seins blancs d’un doux éclat.
Elle dort sous la bruyère, sous la bruyère !
Le vent dans les pins qu’il agite
A mugi le De Profondis.
La pluie a versé l’eau bénite
Et l’encens s’est élevé des lys.
Les fleurs lui font un suaire.
Moi j’ai chanté sur tout cela.
Elle dort sous la bruyère, sous la bruyère !

La chanson (texte de la poésie et partition avec accompagnement de piano) est reprise, avec neuf autres chansons de Marcel Legay, dans deux albums édités au début des années 1900 : « L’album Musical » et « La Musique pour tous ». A une ou deux notes près, la ligne de chant est la même que celle du livre d’André Barde.

Une ambiguïté sur les auteurs/compositeurs de cette chanson ?

1 / Selon le livret de l’excellent coffret de 4CDs « Paris Montmartre » (EPM 3017414), la « chanson de fou » interprétée par Damia (n° 3, CD3) avec un accompagnement de quatuor (disque Odéon 171052 (XXP 6547), décembre 1927/Janvier 1928) aurait été écrite par Hubert de Fleurigny et composée par G. Lemaire :
Chanson de fou (erreur de titre), Damia« Oh ! oh ! La jolie aventure, la jolie aventure !
Un matin contre la clôture… »

Cette chanson raconte la délicieuse histoire de la dame qui va jusqu’à ouvrir la poitrine de son amant pour s’apercevoir que finalement il n’avait pas de cœur. Bon d’accord, c’est sanglant à souhait, mais quand même pas aussi horrible que les paroles d’André Barde et, de plus, le texte que chante Damia ne semble pas vraiment correspondre au titre indiqué.

Existe-t-il deux chansons différentes avec un même titre (c’est déjà arrivé plus d’une fois dans l’histoire de la chanson !). Ici, c’est peu probable dans la mesure où l’on trouve dans la discographie de Damia une autre chanson intitulée, elle aussi, « chanson de fou (ou le fou) » (d’ailleurs écoutable sur la toile) dont les paroles sont bien celles d’André Barde et qui est d’ailleurs correctement attribuée à Barde et Legay. http://www.musicme.com/#/A.-Barde/albums/Damia:-Grandes-Chansons-3700551708031.html
On peut donc supposer qu’il doit y avoir une erreur de label pour le titre au niveau du coffret de CD.

2 / Dans les livrets des 3 CD ci-dessous
la « Chanson de fou » est bien attribuée à André Barde et Marcel Legay.

Chanson de fou, Damia « Grandes chansons », Damia, 1933 : Chanson de fou (Le Fou) (Barde, Damia, Legay) , Extrait du 78t Columbia, n° de matrice LX 1689-1.
Chanson de fou, Michèle Gallino « Sur les traces de Damia », Michèle Gallino, Mariane Mélodie, 2008 : « Chanson de fou » (Barde/Legay)
Chanson de fou, Violaine Schwartz « J’ai le cafard », Violaine Schwartz et Hélène Labarrière, INNA31106, 2011 : La folle (titre original : ’le Fou’) (André Barde, Marcel Legay)

Le texte chanté est bien le poème d’André Barde, ce qui confirmerai l’hypothèse d’une erreur de titre pour la chanson chantée par Damia dans le CD no 3 du coffret « Paris Montmartre ».
Malheureusement cette erreur s’est propagée sur la toile comme le montre l’exemple ci-dessous :
Sur le site http://www.musikiwi.com/paroles/damia-chanson-fou,41733.html, on trouve :
Damia – Chanson de fou (Lyrics)
Voici les paroles de « Chanson de fou » interprétées par Damia :
« L’enfant qui traversait la plaine
M’a dit bonjour à moi, le fou.
… (suit le texte complet de la poésie d’André Barde) »
Paroles: H. de Fleurigny (sic !). Musique: G. Lemaire (sic !) 1933
note : Chanson écrite à la fin du XIXe siècle. P. Larrieu a recomposé la mélodie pour Damia.

Et, bien sûr, il y existe beaucoup d’autres sites qui reproduisent cette erreur.

Là où les choses se compliquent un peu, c’est que l’on a du mal à retrouver la musique originale de Marcel Legay (cf. ci-dessus) dans les interprétations successives de Damia, Michèle Gallino et Hélène Schwartz. Ces trois interprétations sont bien basées sur une même musique mais celle-ci n’est manifestement pas celle écrite par Legay. Elle a donc sûrement été réécrite. Peut-être par Damia elle-même, peut-être par le dénommé « P. Larrieu » cité dans le site (par ailleurs erroné) musikiwi ?

Toute information sur le sujet sera la bienvenue…
… et l’information est venue d’Hervé David expert en 78t (voir ci-après) :

***************************************************************************
Résolution de l’énigme de la « Chanson de Fou »

Il existe, dans la discographie de Damia (j’entends, la discographie 78t « originale » et pas forcément les nombreuses compilations successives que se sont un peu mélangées les pinceaux), deux chansons avec des titres voisins :
1 / La chanson de fou, paroles de Hubert de Fleurigny (Oh ! oh ! la jolie aventure, la jolie aventure, …), musique de G. Lemaire, Damia, accompagnée par un quatuor (disque Odéon 171052 (XXP 6547), décembre 1927/Janvier 1928).
2 / Le fou, parole d’André Barde (L’enfant qui traversait la plaine, …), musique de Pierre Larrieu, Damia, accompagnée par un orchestre dirigé par Pierre Chagnon, avril 1933, disque Columbia DFX144, n° de matrice LX 1689-1. Bien qu’intitulée « Le fou », cette chanson reprend les paroles de la poésie d’André Barde appelée (elle aussi) « Chanson de fou »… D’où la confusion induite par la suite dans les compilations des chansons de Damia.

Quant à la musique que Marcel Legay a composée pour le Chanson de Fou d’André Barde, elle existe bel et bien sous forme de partition, mais n’a jamais donné lieu à aucun enregistrement discographique. Par contre elle sera donnée en « première mondiale » au cours du spectacle « Le Dernier des Idiots » au Hall de la Chanson, Parc de la Villette, à Paris, les 22 et 28 février et 1er mars 2015.

En conclusion :
Il existe bien, dans la littérature, deux textes de chanson appelés « Chanson de Fou » : celui de Fleurigny (bien que je n’arrive pas à en trouver de trace écrite) mis en musique par G. Lemaire et celui de Barde (dans son livre Chansons cruelles, Chansons douces ») mis en musique par Marcel Legay, puis par Pierre Larrieu. Et Damia a chanté ces deux textes, le deuxième dans la version de Pierre Larrieu. La version originale de Marcel Legay n’a donné lieu à aucun enregistrement discographique. Par contre elle a été chantée au cours d’un spectacle donné au Hall de la Chanson en 2015.

2 réflexions au sujet de « L’énigme de la « Chanson de fou » »

  1. Daniel

    Sur mon exemplaire du 78 tours 30 cm Columbia DFX 144 matrice CLX 1689-1 il est indiqué pour le titre LE FOU musique de P. Larrieu paroles de André Barde.
    L’autre face comporte LA VEUVE (matrice CLX 1665-1) musique de Pierre Larrieu paroles de Jules Jouy.
    Pour les deux titre l’orchestre d’accompagnement est celui de Pierre Chagnon.
    Aucune mention de Marcel Legay sur ce disque.

    Répondre
  2. Yves Auteur de l’article

    Merci pour cette précision discographique que j’inclus immédiatement dans mon texte. En fait, il semblerait que Pierre Larrieu soit parti de la musique de Marcel Legay et l’ait assez largement modifié. Je crois d’ailleurs avoir compris que c’était un peu sa manière de faire, en général. Pour ma part, je ne suis pas assez musicien pour me rendre compte dans quelle mesure la musique originale de Legay a été remaniée par Larrieu.
    Si vous pouviez m’envoyer la photo de l’étiquette du disque en question, j’en serai ravi…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *