4 réflexions au sujet de « La vie de Marcel »

  1. Franck Séguy

    Bonjour, chère Madame , cher Monsieur . Montmartrois d’origine, habitant rue des Saules, près du cimetière où est enterré votre aïeul, c’est récemment que j’ai découvert son existence, à ma grande surprise. Je suis musicien professionnel, clarinettiste, accordéoniste et pianiste. J’accompagne des chanteurs tels que Salvatore Adamo, j’ai été musicien de Yves Duteil et d’autres… J’accompagne également des chanteurs et chanteuses réalistes. Je participe aussi aux vendanges de Montmartre dans diverses prestations. Tout cela pour vous dire l’intérêt sérieux et professionnel que je porte à Marcel Legay dont j’ai découvert l’œuvre et la vie grâce à votre site (très bien fait d’ailleurs). Alors que tout à l’heure, je passais devant sa tombe, je me suis dit qu’il serait bon de lui rendre un hommage à l’occasion du centenaire de sa mort. Je viens de voir sur votre site que cette date est prévue. J’aimerais donc m’entretenir avec vous, si vous êtes intéressé(e) par ma proposition, verbalement ce qui serait plus sympathique. Voici mon téléphone: 0660263105. Cordialement. Franck Séguy. 51 rue des Saules.

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      Bonjour cher Monsieur Séguy,
      Merci pour ce petit mot agréable et votre compliment pour le site.
      Le 20 avril 2015, à l’occasion de l’année du centenaire de la mort de Marcel Legay (16 mars 1915), je vais effectivement organiser une « Soirée du Centenaire Marcel Legay au Lapin Agile ».
      Je vous tiendrai au courant de la forme que je compte donner à cette soirée. Dans quelques temps je vais d’ailleurs créer un nouvel onglet « Centenaire Legay » sur le site pour annoncer cette soirée et les autres manifestations qui sont prévues.
      Je compte vous appeler directement pour en discuter.
      Bien cordialement,
      Yves Bertrand.

      Répondre
  2. MERLE Bernard

    Hélas, j’ai manqué l’émission d’Hélène Hazera… dont le site me renvoie au vôtre, que je découvre.
    Et je découvre du même coup que j’ai également manqué la soirée du centenaire au Lapin Agile !
    J’habite pourtant non loin de là, près de la mairie du 18e arrondissement.
    Egalement retraité (67 ans), je connais le nom de Marcel Legay depuis ce jour de 1969 où le bibliothécaire de la BU Lettres de Dijon, faisant un peu de ménage dans ses rayons, s’est proposé devant quelques étudiants de mettre au pilon : « Les Chansonniers et les Cabarets artistiques de Paris », par Horace Valbel (Ed. Dentu, 1894).
    Ce livre n’intéressant personne, j’en ai, avec gourmandise, hérité…
    Un chapitre entier, avec illustration, y est consacré à Marcel Legay, bien vivant et parfaitement actif à cette époque (1894).
    Très précieux document, dont je peux vous scanner les pages, au cas où vous n’en auriez pas connaissance – ce qui m’étonnerait fort…
    Avec l’espoir d’être prévenu, si d’aventure une prochaine soirée était organisée ?…
    Bien cordialement, dans l’amour et l’intérêt porté à la chanson d’autrefois, au sens large du terme.
    Bernard Merle

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *